the tattoo writer rassemble 134 photographies noir et blanc du milieu du tatouage à Tokyo prises dans les années 1950 par l’écrivain japonais Akimitsu Takagi.

Oubliées dans la bibliothèque familiale, inconnues jusqu’à leur découverte en 2017, ses photographies le consacrent comme l’un des plus importants témoins de l’histoire du tatouage au Japon du XXe siècle. Elles sont publiées pour la première fois en 2022.

Akimitsu Takagi (1920-1995) est l’un des plus grands écrivains japonais de romans policiers du XXe siècle. Fou de tatouage, il accède à ce milieu underground dans les années 1950 à Tokyo. Il le documente à l’aide de son appareil photo moyen-format. Dans la capitale japonaise, il photographie  les plus grands tatoueurs de l’époque, leurs clients et leurs tatouages. Il constitue ainsi une archive aussi inédite que rare.
Pour cette édition, les photographies du livre ont été scannées à partir des négatifs originaux. Ces documents anciens sont âgés de presque 70 ans. Bien qu’arrivés jusqu’à nous dans un état exceptionnel de conservation, ils ont été spécifiquement nettoyés et restaurés.

Pour commander le livre, cliquer ICI

Sortie du livre : Mai 2022.
the tattoo writer  : 200 pages – 134 photographies – Bilingue anglais/français – Trois textes (« L’écrivain du tatouage » par Pascal Bagot ; « Mon père et le tatouage » par Akiko Takagi, fille d’Akimitsu Takagi ; « Tatouage et roman policier » par Gérald Peloux, spécialiste de littérature populaire japonaise). Format : 20x25cm.
Édition : Pascal Bagot
Direction artistique : Caroline Thiriet
Production : Stéphanie Reis-Pilar
Imprimé chez EBS à Vérone, Italie.
Pour son impression, the tattoo writer a fait l’objet d’une campagne de financement participatif du 25 septembre au 30 octobre 2021 sur la plateforme Ulule (cliquer pour accéder à la page projet).